Recherche
Image Globale

 

Emplois touristiques salariés et non salariés

Estimation de décembre 2015

 

 " 17000 emplois liés au tourisme en Champagne-Ardenne

 En Champagne-Ardenne, le tourisme génère 17 000 emplois, en moyenne sur l'année en 2012, soit 3,6 % de l'emploi total régional. Les deux-tiers de ces emplois dépendent directement de la présence de touristes dans la région ; le tiers restant est lié à d'autres activités du tourisme, comme les voyages et leur préparation. La Champagne-Ardenne se classe au 18e rang des 22 régions de France métropolitaine pour le poids du tourisme dans l'emploi total régional. En raison de l'importance du tourisme d'affaires, les emplois touristiques champardennais sont essentiellement localisés dans les espaces urbains, notamment dans ceux de Reims et de Troyes. Ces territoires concentrent à eux deux près de 45 % des emplois liés aux séjours touristiques dans la région. "


L'emploi dans le Grand Est

 

   
58 500 emplois touristiques dans le Grand Est, portés par l’hébergement et la restauration.
En 2013, la présence de touristes dans le Grand Est génère 58 500 emplois, soit 3,0 % de l’emploi total de la région. 60 % des emplois touristiques se situent dans trois départements à l’est de la région. Ils sont souvent concentrés dans les grandes agglomérations qui disposent de nombreuses infrastructures pour accueillir les touristes. L’hébergement et la restauration regroupent à eux seuls plus d’un emploi touristique sur deux, loin devant le secteur du patrimoine et de la culture, pourtant troisième employeur du tourisme dans la région. Les emplois touristiques sont plus nombreux durant l’été, mais la saisonnalité est moins marquée dans le Grand Est que dans les régions littorales ou les régions voisines. Ces emplois sont majoritairement occupés par des femmes et attirent plus de jeunes que l’ensemble du monde du travail. Les rémunérations sont en moyenne plus faibles, et un tiers des salariés travaille à temps partiel.
Au-delà de l’emploi, la richesse dégagée par le tourisme représente 2,1 % de la richesse dégagée totale de la région, également portée par l’hébergement et la restauration. Les activités touristiques sont plutôt à faible valeur ajoutée.