Recherche
Image Globale

L'offre hôtelière de la Champagne-Ardenne, 13 ans d'évolution

 

En 2012, la Champagne-Ardenne compte 302 établissements pour 9 523 chambres classés ou non homologués de chaîne.

Si l’on exclue les non homologués de chaîne, pris en compte seulement depuis 2003, l’évolution en termes d’établissements est stable ; mais elle connait une hausse de 11% en volume de chambres.

 

C’est le département de l’Aube qui a créé le plus de chambre d’hôtels (+24.7%), suivie des la Marne (+13.4%) en 13 ans. Les Ardennes restent stable (+1.6%). A l’inverse, le parc hôtelier de Haute-Marne s’est rétracté (-3.5%).

Les territoires les plus dynamiques sont la Côte-des-Bar (+54.8%), Thiérache et Crêtes préardennaises (+34.6%), les Grands lacs (+33.5%), le Pays sedanais, Trois Cantons (+23%), Châlons-en-Champagne, Perthois et Argonne marnaise (+33.8%) et les Grand slacs (+33.5%). Reims et sa région et Troyes et sa région, les deux locomotives régionales en matière de tourisme, ont progressé de respectivement +8.2% et 19.4%.

A l’opposé, la Pointe des Ardennes, Charleville-Mézières et son agglomération, Pays de Chaumont et Bourbonne-Les Bains ont vu leurs offres hôtelières se réduire.

 

Si l’on regarde cette évolution par catégorie, on constate une spécialisation de l’offre hôtelière. La Champagne-Ardenne était en manque de chambres de standing. Son offre en 3 et 4 étoiles n’a cessé de progresser depuis plusieurs années. La plus forte progression est observée au niveau des 4 étoiles (+72%) et au niveau des 3 étoiles (+34%). A l’inverse, le parc des 1 étoile (-44%) s’est largement contracté. Cette tendance va se renforcer avec la modernisation du parc des hébergements qui accélère la montée en gamme.

 

Le nombre moyen d’étoiles par établissement est de 2.07 contre 1.75 en 1999.

La taille des établissements reste modeste même si elle a légèrement progressé : 27.7 chambres par établissement en 1999 contre 31.53 en 2012. Ce sont les 0 étoile qui ont enregistré la plus forte progression de la taille de leur établissement. A l’inverse, les 4 étoiles ont vu leur taille diminuer le plus fortement. Les plus gros établissements sont les 0 et 3 étoiles.